D'où viens-tu Colombanne ?

De nos jours, la mode est de donner aux nouveaux-nés, les prénoms les plus originaux, les plus rares, les plus anciens, les plus cosmopolites, parfois les plus improbables... Bref c'est "le plus, plus" qui a la cote. Et Colombanne, cela vous dit quelque chose ?

 

Colombanne n'est pas un prénom que j'ai lu au hasard d'une liste d'un état civil des naissances mentionnée dans un journal quelconque ou sur Internet pas plus qu'il n'est porté par une de mes connaissances. Je l'ai croisé récemment en faisant des recherches généalogiques sur ma famille. La sœur aînée de François- Marie Le Dévic (mon arrière arrière grand-père, teilleur de lin, vous vous souvenez ? ) s'appelait Colombanne Le Dévic.  Et pour tout vous dire ma curiosité a été piquée... C'est  la première fois que je rencontrais ce prénom. Est-il la contraction du mot colombe (origine latine : colomba), ce bel oiseau, symbole de la paix, de la douceur et de l'amour, et du prénom Anne (origine hébraïque : Hanna),  qui signifie la grâce ?

 

Originellement non. En lisant l'acte de naissance de Colombanne, qui a vu le jour le samedi 18 décembre 1841 au village de Quellenec à Moustoir-Ac, j'ai constaté que l'un des témoins mentionné sur le document se nommait Colomban Guillemet. Colombanne (avec un ou deux "n") serait donc le féminin de Colomban.  Ce prénom est-il populaire ?

 

Au  XXème siècle, selon les sources de l' INSEE, 102 petits garçons ont été prénommés Colomban en France depuis 1900, aucune petite fille pour Colombane. Au XIXème siècle, d'après la base de données généalogique Généanet, 0,00025% des personnes (rentrées dans la base) se prénomment Colombane en 1850 et elles se concentrent toutes en Bretagne dans le Morbihan. On peut en conclure que Colombane est extrêmement rare au XIXème siècle et inexistante au XXème siècle et que le Morbihan en est l'espace privilégié. Pourquoi ?

 

En cherchant autour du lieu de naissance de Colombanne Le Dévic, j'ai découvert qu'à Locminé (petite ville située à 3 kilomètres au nord de Moustoir-Ac) est érigée l'église Saint-Sauveur avec accolée sur son côté nord la chapelle Saint-Colomban datant du XVème siècle (un vitrail du XVIème siècle qui  ornait son chevet est aujourd'hui classé aux Monuments Historiques) mais aujourd'hui détruite. Par ailleurs, à Locminé toujours, il existe aussi  deux fontaines dédiées à Saint-Colomban, l'une surnommée "fontaine blanche" (1631) située place Joseph Richard et inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, l'autre (XIXème) située square Placide-Kerrand près de l'ancienne chapelle de la Vraie Croix. Elles abritent toutes deux une statue à l’effigie de Colomban. En effet, Saint-Colomban est le patron de Locminé : plusieurs milliers de pèlerins venaient se recueillir auprès de quelques-unes de ses reliques rapportées de Bobbio car Saint-Colomban était réputé pour guérir les maladies nerveuses et la folie. La clé de l’énigme "Colombanne" est maintenue résolue. 

 

A travers cet exemple, on constate  que le prénom est constitutif de l'identité de celui qui le porte, et au delà, il recèle une symbolique, une histoire qui peuvent être  liées à un lieu, une culture que l'on ne soupçonne pas toujours.  Prêts à  sortir  Colombanne de l'oubli ?

 

Anne Forest

 

Moustoir-Ac et Quellenec

Localisation de Moustoir-Ac et de Quellenec- carte de l'état-major (1820-1866). Sources : IGN
Localisation de Moustoir-Ac et de Quellenec- carte de l'état-major (1820-1866). Sources : IGN
Dolmen- Moustoir Ac- groupe de bretons
Lande du Resto - Moustoir-Ac Collection personnelle

Saint-Colomban à Locminé

 

Locminé, est riche d’un patrimoine évoquant Saint-Colomban.

 

Pourtant Saint-Colomban n’y est  jamais venu puisqu’il a débarqué à Saint-Coulomb près de Saint-Malo, et est parti directement vers Dol et Rouen puis Luxeuil.

 

Son expulsion par la reine Bruneheau l’a ramené à Nantes où il fut embarqué sur un bateau en partance pour l’Irlande. Mais le destin l’a rejeté à la côte, ce que Colomban a pris pour un message de Dieu l’incitant à reprendre son périple. A-t-il été rejeté dans le sud de l’estuaire de la Loire, près de Saint-Colomban ou bien plus au nord près de Carnac ? Les sources historiques ne le précise pas. 

  

C’est son ascendance celtique, le trafic des reliques du Moyen-Age, et l'établissement d'un monastère par des moines venus de Luxeuil après sa mort (VIIème siècle), qui expliquent certainement la présence de Saint-Colomban à Locminé.  Il est célébré par un pardon fin juin.  

 

Sources : site Internet de la ville de Locminé

www.locmine.bzh 

  


La vie de Saint-Colomban

Moine irlandais né en 543, Colomban quitta son pays vers 580,  en compagnie du futur Saint-Gall et parcourut l'Europe Occidentale, entre Meuse et Rhin et jusqu'en Germanie, accepté, refusé, repoussé, mais toujours fondateur d'abbayes dont le rayonnement sera l'un des éléments les plus dynamiques de l'évangélisation durant l'ère mérovingienne. Il menait la vie dure à ses moines par une règle austère (ascèse, jeûne et autres mortifications). Le plus célèbre de ses monastères est sans aucun doute celui de Luxeuil, dont il est l'abbé, dans la Franche-Comté où affluèrent des moines francs, gaulois et burgondes. Un monastère qui, pendant deux siècles, fut le plus grand centre de la vie monastique en Occident. En 610, il dut fuir la Gaule où la cruelle reine Brunehaut le poursuivait parce qu'il lui reprochait ses vices et ses crimes. Il avait envisagé de retourner en Irlande et, pour cette raison, nous le trouvons à Nantes. Finalement revenu sur ses pas, il traverse les Alpes et se réfugia à Bobbio en Emilie-Romagne (Italie) où il fonda son dernier monastère. Il meurt à Bobbio le 21 novembre 615.

 Sources : nominis.cef.fr

 


Fontaine-Morbihan- Locminé-Saint Colomban
Fontaine Saint Colomban datant du XVIIème siècle -Locminé- Début XXème siècle-Collection personnelle
La sortie de l'église à Locminé (église Saint-Sauveur et chapelle Saint-Colomban) Sources :www.infobretagne.com
La sortie de l'église à Locminé (église Saint-Sauveur et chapelle Saint-Colomban) Sources :www.infobretagne.com

  


La statue de Saint-Colomban à Locminé
La statue de Saint-Colomban à Locminé

Écrire commentaire

Commentaires : 0